Brèveries Novembre 2021

  • Les semences bio libérées !
    Voici une très bonne nouvelle et c’est assez rare pour être souligné : à partir de janvier 2022, en Europe, les semences biologiques n’auront plus l’obligation d’être inscrites au catalogue officiel avant d’être commercialisées. Plus de détails sur ce lien.
  • Pollution de l’air en Haute-Savoie : impact sur la santé
    Le lourd tribut sanitaire de la pollution de l’air en Haute-Savoie est mis en avant par l’étude publiée par Santé Publique France le 14 octobre 2021. Plus de détails en suivant ce lien.
  • Victoire de l’#AffaireDuSiècle !
    Ce mois d’octobre a été marqué par la victoire de l’Affaire du Siècle : la France a été condamnée à réparer les conséquences de son inaction face à l’urgence climatique ! Cette décision historique de la part du tribunal pousse l’Etat à agir concrètement en faveur de la cause climatique. Une décision qui met ainsi le climat au coeur du débat pour les prochaines élections présidentielles. Plus de détails sur ce lien.
  • Pandora Papers : quand l’évasion fiscale ronge nos sociétés
    Le scandale des Pandora Papers, qui a éclaté il y a quelques semaines, remet en lumière un constat dressé depuis longtemps : l’évasion fiscale est un problème systémique de nos sociétés. Elle les prive des ressources dont elles ont cruellement besoin, pour faire face aux problèmes sociaux et environnementaux auxquels nous sommes collectivement confrontés. Oxfam propose un décryptage en cliquant sur ce lien.
  • Après des années de lutte, le train des primeurs est remis sur les rails
    Suspendu depuis l’été 2019, le « train des primeurs » Perpignan-Rungis a été relancé. La liaison avait été stoppée faute de clients et devant la vétusté de ses wagons réfrigérés. Face à l’enjeu économique et écologique, cheminots et élus se sont mobilisés massivement jusqu’à obtenir sa réouverture par le gouvernement cette année. Plus de détails sur ce lien.
  • A Madagascar, un million de victimes de la première famine climatique
    Dans le sud de l’île, où plus de neuf personnes sur dix vit sous le seuil de pauvreté, une sécheresse historique, aggravée par la crise climatique mondiale, fait des ravages. Amnesty International tire la sonnette d’alarme. Plus de détails sur ce lien.
  • La Banque Postale devient la première en Europe à désinvestir des énergies fossiles
    Selon le communiqué, la Banque Postale est l’une des trois premières institutions financières au monde reconnues par la SBTi pour son action en faveur du climat. La MAIF a par ailleurs suivi et a annoncé jeudi dans un communiqué l’arrêt immédiat de son soutien envers de nouveaux projets de l’industrie pétro-gazière et un plan de sortie des énergies fossiles. Plus de détails sur ce lien.
  • Où est passée la sobriété ?
    Cette semaine, RTE, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité français, a publié six scénarios énergétiques pour atteindre la neutralité carbone en 2050. Aucun ne table sur une réduction de la consommation pourtant capitale et illustrée dans un autre scénario bien plus crédible lui, celui de Negawatt. L’édito de la nouvelle infolettre écologie de Médiapart à retouver ici.
  • L’avenir sobre mais heureux de l’association Negawatt
    L’association Negawatt vient d’affiner son scénario énergétique pour atteindre l’objectif fixé dans la loi climat de 2015 d’une France neutre en carbone en 2050. Principal outil : une sobriété énergétique qui tourne le dos à des décennies de surconsommation à retrouver en détails sur ce lien.
  • COP26: “c’est vraiment irritant tous ces dirigeants qui parlent plutôt qu’ils ne font”
    La reine Elisabeth II, d’habitude très réservée, s’y met elle aussi à secouer nos dirigeants internationaux trop préoccupés par les lobbies qui leur graissent la patte pour s’intéresser aux conséquences des dérèglements climatiques. Voyons voir le mois prochain quel sera le bilan de ce “sommet”.
  • Infographie – Logement, eau et nourriture : de quoi avons-nous vraiment besoin ?
    Pour partager au mieux les ressources, il faut distinguer ce qui est suffisant ou excessif. Cela donne quoi concrètement pour le logement, l’eau et la nourriture ? L’infographie disponible en suivant ce lien.